Je taobaote, moi, Madame…

     Des papotages d’expats d’ici comme on peut en surprendre de nombreux…

- J’aime bien ton sac/manteau/matelas/frigo/stylo/vélo/escabeau !

- Merci !

- Tu l’as payé combien ? (ça, c’est un grand truc d’expat’… toujours parler d’argent, de prix, de combien… c’est super agaçant, mais c’est aussi absolument impossible à éviter… j’y reviendrai… une autre fois…)

- XX rmb…

- Hallucinant ! T’es trop fort(e) en négo !!!! (oui, l’expat’ a le verbe plat et l’enthousiasme facile)…

- (Un ton plus bas… ton entendu aussi… ) Taobao…

     Tout est dit…

     Nous y voilà donc… Taobao…

     Taobao…

     Vous faites comme vous voulez… mais si vous n’habitez pas en Chine, vous pouvez peut-être vous passer de la lecture de ce qui suit… parce que ce qui suit risque de vous faire beaucoup de peine… de mettre le doigt sur LE truc qui manque à vos vies et dont vous ignorez encore qu’il manquait à vos vies…

     Pour faire simple, Taobao, c’est le Ebay local. Un Ebay avec très peu d’occasions quand même… et un Ebay où tous les coups seraient permis, toutes les copies autorisées…

     Taobao, c’est le marché chinois sans le temps perdu en marchandages.

     Encore que… depuis quelques temps, je m’amuse à négocier les prix… Ce n’est pas très concluant pour l’heure même si, régulièrement, j’arrive à me faire offrir les frais de port…

     Et Taobao, c’est presque aussi rapide que d’acheter dans une boutique “en vrai” puisque le vendeur est tenu de poster le colis dans les 24h00 qui suivent le règlement de la commande. Concrètement, selon le lieu où se trouve le vendeur (parce qu’on peut même commander à des vendeurs situés en France !), le colis met entre 48h00 et 6 jours à nous parvenir… N’est-ce pas le bonheur ? Pour la petite histoire, Mickael-le-chauffeur m’a mise en garde contre le danger de laisser les livreurs venir jusqu’à notre porte : l’un d’entre eux a récemment défrayé la chronique pour avoir assassiné une femme à laquelle il livrait beaucoup de colis, persuadé de trouver chez elle des fortunes et bien déçu, au-delà du fait qu’il s’est bêtement fait prendre aussitôt, de n’y découvrir que des fausses Rolex-que-si-tu-ne-l’as-pas-avant-40-ans-ta-vie-est-un-fiasco et autres chaussures en plastique à deux francs six sous… Du coup, sur les conseils de Mickael-le-chauffeur, assez attachée à la vie pour refuser de la perdre aussi bêtement, j’ai demandé au management de la résidence de garder les colis qui me sont livrés. Ce qui me vaut de m’entendre dire, à chaque fois (ou presque) que je mets le nez dehors, : “Ba G ? You kai di !” (“le 8 G ? Il y a un colis !”, “8G” étant le numéro de notre appartement). La fréquence à laquelle la scène se reproduit, et l’enthousiasme qui, à chaque fois, est mien, fait bien rire les surveillants qui sont devenus mes copains du “kai di”…

     Alors on commande quoi, sur Taobao ? On commande tout et n’importe quoi… pour ce qui nous concerne, en vrac, et depuis un peu plus d’un mois que mon compte existe : des vêtements pour mes filles, des pulls pour moi, une veste coupe-vent-polaire, des chaussures, des albums photos , l’ensemble des décorations dont on avait orné la maison pour Halloween (voir ), un escabeau (il fallait bien les accrocher, ces décorations d’Halloween), des décorations de Noël (tout bientôt en photos, bien sûr !), des bandeaux pour DSC_2294mettre autour des têtes de nos filles (et ça ne fait pas toujours rire Alice Meimei), un petit costume de Mère Noël pour Petite Louise, un calendrier à l’effigie du Petit Prince pour l’année à venir, les cartes de voeux qui vous n’allez pas tarder à recevoir, des cartouches pour notre imprimante, des mètres de tissus de toutes sortes pour le jour où, c’est sûr, j’aurai le temps et l’envie de m’asseoir devant ma machine à coudre (qu’il faut d’ailleurs que je change pour un modèle plus performant que j’espère bien trouver sur Taobao), des moules en silicone pour faire encore des tas de gâteaux… ou pour remplir les placards de moules en silicone, des emporte-pièces pour décorer joliment mes futurs gâteaux (ou pour remplir les placards d’emporte-pièces), et un porte-bébé TRES ressemblant au nôtre, pour un jour où nous pourrions avoir besoin d’en avoir deux… et je viens de découvrir un vendeur qui propose livres et magazines français (à suivre : pour l’instant, je ne vois aucun prix, ce qui n’est jamais bon signe, même de ce côté-ci du monde)…

     La seule limite de Taobao, pour les achats comme pour les négociations, c’est la langue… Parce que Taobao, c’est en chinois. Et uniquement en chinois… ce qui complique un peu les choses. Forcément. Alors on fait comment ? D’abord, et c’est l’étape la plus délicate, il faut se lancer pour créer un compte et mémoriser son adresse et ses coordonnées bancaires… J’avoue : je n’ai rien eu à faire et c’est une gentille collègue de Monsieur qui s’y est collée… Josepha, si tu me lis… mais tu sais déjà que tu as changé ma vie… Ensuite, on apprend à faire des recherches sans rien comprendre aux caractères… la méthode la plus simple consiste à taper, en lettres, le nom d’une marque qui propose le produit que l’on cherche… Avec un peu de chance, on peut trouver son bonheur comme ça… Sinon, il suffit de sélectionner un résultat approchant, de copier le titre de l’annonce, d’aller le traduire sur Google translate (Bill, si tu me lis… toi aussi, tu as changé ma vie…), de repérer les caractères correspondants aux mots que l’on cherchaient, de les copier, et de relancer une recherche sur Taobao grâce à eux… Comment ça, je ne suis pas claire ? Si je cherche une paire de collants pour Louise, par exemple, je tape “Catimini” en pensant bien que je vais trouver des articles qui puissent m’aller… je tombe, notamment, sur cette page (en passant… parce que Taobao c’est quand même la Chine… les collants qui apparaissent sont de la marque “Deux par deux”, pas de la marque recherchée….) :

image

     … je traduis, le titre de l’annonce, ce qui me donne : “Comme aux États-Unis États-série chaussettes collants belle huitième alinéa” (sic !)… et je repère, dans Google translate, les caractères correspondants au mot “collants” : 连裤袜

     … et je retourne sur Taobao où je peux affiner ma recherche en ajoutant “连裤袜” à la marque précédemment recherchée… où je peux aussi élargir ma recherche en supprimant la marque en question…

     … un monde de possibilités en quelque sorte…

     Mais le vrai plaisir de Taobao, c’est de se laisser perdre dans les annonces qui apparaissent sur les côtés de la page quand on fait une recherche… ces annonces qui pourraient éventuellement nous intéresser et qui, d’annonces en annonces, nous mènent à des trésors comme ce très élégant parapluie à la tentation duquel je n’ai pas encore cédé :

image

… ou ce bonnet avec gants intégrés à la tentation duquel je ne céderai pas…

image

     Et pour la petite anecdote… parce qu’évidemment, tout cela ne vaut que pour la petite anecdote… Il y a quelques temps de ça, j’ai décidé de m’offrir la paire de chaussures que voici :

image

… là où l’affaire se corse (sauf le respect que je dois aux habitants de l’île, bien entendu), c’est quand il faut choisir la couleur… Je veux les roses. Mais Google translate ne me propose pas “rose”. Ce qui me paraît le plus approchant, c’est “or rouge”… mais quand même, j’ai un doute… alors je demande à Ayi-l’ayi… et ça lui prend bien cinq minutes, montre en main, pour déchiffrer la page en question et m’indiquer une case que Google traduit par “Lure violet”… Ah ? Ayi-l’ayi est formelle les caractères traduits par “or rouge” correspondent au modèle marron… Je clique donc sur “Lure violet” et puis, au moment de payer, j’ai de nouveau un doute… Evidemment qu’elle connaît mieux le chinois que moi, Ayi-l’ayi ! Evidemment que je ne sais pas lire les caractères… mais j’ai un doute… alors je modifie la couleur et choisis “or rouge”. Pour qui je me prends, moi ? Tant pis. Je ne m’en prendrai qu’à moi si la couleur ne me convient pas.

     Et les chaussures arrivent.

     Roses.

     Drôle de pays, non ?

     Drôle de pays dans lequel les habitants ne maîtrisent pas suffisamment l’écrit de leur langue pour pouvoir commander une paire de chaussures de la bonne couleur…

     Drôle de pays, que ce pays de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

About these ads

9 réponses à “Je taobaote, moi, Madame…

  1. Taitai 2 décembre 2012 à 22 h 32 min

    Et une accro de plus…. Je t’avais bien dit que c’etait mieux que le yashow !!!!

    • petitelouiseericetkarine 3 décembre 2012 à 21 h 08 min

      Bien mieux que le Yashow, oui !
      Et, surtout, un argument de poids dans la négociation au Yashow : donner le prix de Taobao et expliquer qu’on veut bien le doubler pour avoir le produit là, maintenant, tout de suite… ça marche incroyablement bien ! Et on est encore dans des prix super compétitifs !

  2. veroZ 3 décembre 2012 à 15 h 29 min

    le parapluie existe en france !

  3. Sushi-girl 3 décembre 2012 à 17 h 26 min

    lol ! je fais pareil pour les traductions et ça peut donner des recherches rigolotes :)
    suis bien d’accord sur les publicités sur le côté qui t’attirent comme le chant des sirènes….aaaggr shopping-mania, quand tu nous tiens…

  4. fred 10 décembre 2012 à 3 h 05 min

    Bonsoir sa fait deja quelques années que j’utilise taobao mais je passe par un intermédiaire est ce que qu’elle qu »un pourrais m’expliquer comment commander directe a partir du site. cordialement

  5. Sarah 1 mai 2013 à 4 h 35 min

    Bonsoir, ne connaitriez vous pas un intermédiaire pour que je puisse commander sur taobao?? Merci d’avance.

    • petitelouiseericetkarine 1 mai 2013 à 23 h 22 min

      Bonjour Sarah,
      Je ne connais pas d’intermédiaire, non…
      si j’étais restée à Pékin, j’aurais peut-être pu me proposer…
      mais c’est vraiment TRES simple de faire tout seul, hein ?
      Le seul truc vraiment compliqué, c’est de trouver quelqu’un qui parle suffisamment bien chinois (un collègue chinois ?) pour créer le compte et « attacher » la carte bancaire au compte. ensuite, c’est vraiment un jeu d’enfant. Un peu chronophage mais facile.
      Bon taobao !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :