C’est fini…

 

     Pékin et notre nouvelle vie à nous à Pékin, c’est fini…

     Et le blog de notre nouvelle vie à nous à Pékin, c’est fini aussi…

     Place au blog de notre nouvelle vie à nous à Ho Chi Minh. C’est ici

Publicités

La voilà…

     Apparemment, il y a eu malentendu… j’ai posté dernièrement, en vrac, des photos des maisons et jardins que nous avions visités pendant notre court “voyage de reconnaissance” à Ho Chi Minh… et on a pu penser que c’était là des photos de la maison que nous avions choisie…

     Du coup, bien obligée de démentir… et de vous présenter LA maison, celle qu’on a retenue après plein de visites (et pas mal d’hésitations)…

3

     LA voilà, LA maison retenue après toutes les visites de la fin du mois de février…

     Alors ?

     Vous venez quand voir la ville d’après notre nouvelle vie à nous à Pékin ?

    

Vent de révolte sur la maison…

     Vous l’avez compris : Alice Meimei a un an…

     Et, depuis mardi, elle est passée en mode “bêtises”… Sans rire, une bêtise s’arrête parce qu’une autre commence… Petit aperçu…

– des prises de risque qui font bien rire l’enfant qui n’est pas encore tombé…

     DSC_0067_1  DSC_0083_1

DSC_0373

– la découverte de l’art…

DSC_0092_1   DSC_0091_1

– … et celle de la coquetterie…

DSC_0089_1

     Euh… normalement, Alice Meimei, c’est la “calme” de mes filles… ou “comment mes filles m’apprennent à ne pas les enfermer dans des classifications figées”…

     On revient à des activités plus calmes, Alice Meimei ?

     On essaie de finir sans trop de drames les quelques jours qui nous restent à vivre dans notre nouvelle vie à nous à Pékin ?     

Un an déjà…

     Ma copine A. me le rappelait hier : il y a tout juste un an, je pensais très sérieusement avoir inventé la gestation perpétuelle. Et puis non : Alice Meimei a finalement rejoint notre nouvelle vie à nous à Pékin…

 DSC_0001

     Un an déjà… et, bien sûr, je n’en reviens pas…

     Pour l’occasion, Louise m’a donné un coup de main et nous avons décoré la maison… 

2

(pour la petite histoire qui explique le thème de la déco : depuis sa naissance, on dit d’Alice qu’elle est une fée. Ceci expliquant cela)

     Et puis, parce qu’avoir un an n’arrive qu’une fois que la maman qui est en moi voulait un peu marquer l’évènement, il y a eu la réalisation des gâteaux… Des cupcakes parce que ça faisait longtemps que j’avais envie de m’y essayer…

3

… et LE gâteau… sur lequel j’ai passé suffisamment de temps pour ne pas la jouer fausse-modeste et pour accepter les “waow” et les “oooohhhh” que vous aurez envie de laisser en passant…

DSC_0395

     Tout était prêt… ne manquaient que quelques copains de Mademoiselle Alice… un couteau pour découper le gâteau en question…

 4

…un peu d’appétit… mais Mademoiselle n’en manque pas…

DSC_0022_1

    … et un bon savon pour finir la journée…

DSC_0040_1

     Voilà…

     Alice Meimei a un an…

     D’ici peu, très peu, elle va marcher, arrêter de téter, parler, avoir des amis, aller à l’école, avoir des opinions et des avis, quitter la maison… et, pourquoi pas, enfanter ?

     Vertigineux…

     Je suis sans voix…

     Bon anniversaire, Alice Meimei !

     Belle deuxième année dans ta nouvelle vie à toi qui a rejoint notre nouvelle vie à nous à Pékin… (mais plus pour longtemps !)  

 

Enfin…

     La semaine dernière, Alice Meimei, Petite Louise, Monsieur et moi sommes allés au Vietnam… Direction Ho Chi Minh City. Saigon donc. Et vous vous attendez à ce qu’on vous montre les images habituelles, du genre…

22

… eh bien non !

     On n’a rien vu de tout ça…

     On a vu ça…

33

… et aussi ça…

44

     Vous me voyez venir ?

     Vous avez tout découvert ?

     On n’a rien vu de ce que l’on voit d’ordinaire quand on visite Ho Chi Minh.. mais on a vu des maisons, des piscines devant ou derrière des maisons et des écoles… des écoles et des maisons… tout ce qui intéresse une petite famille sur le départ pour un emménagement dans la ville… tout ce qui intéresse une petite famille en route pour une nouvelle ville de sa vie à elle…

     Alors oui… après Hong Kong et Pékin, on part pour Ho Chin Minh City…

     Et on part à la fin du mois.

     Et écrire ça alors que le taux de pollution à Pékin nous empêche de mettre le nez dehors depuis mardi matin me fait un bien fou.

     Voilà. C’est dit.

     Ca explique un peu le silence des mois passés, hein ? Des mois où les choses sont en discussion sans pour autant être faites, où l’on vit dans l’attente et dans l’incertitude, où l’on a un peu de mal à être dans le présent à force de tendre vers l’avenir…

     Mais je vais tout bientôt redevenir bavarde. Le temps de créer le blog de notre nouvelle vie à nous à Saigon…

Ils sont forts, ces chinois !

     Tout est là : http://www.gentside.com/insolite/un-milliardaire-chinois-vend-de-l-039-air-pur-en-canette-a-pekin_art48043.html

     De l’air “pur” en cannettes…

     Rien à ajouter…

     Sauf que le ciel est de nouveau visible depuis deux jours… Deux jours avec un taux de pollution autour de 50, c’est à dire un taux de pollution qui permet de sortir, de respirer sans avoir le sentiment d’avaler de la mélasse…

     Et on sort avec le sentiment d’être rescapés d’une catastrophe naturelle tueuse…

     Pour la première fois depuis que je suis ici, j’entends autour de moi des expats’ envisager la fin de l’expatriation à cause de la pollution… De nombreux expats’. Parce qu’il oblige un peu à se demander si le jeu en vaut la chandelle, l’air de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

    

Sans rire… c’est n’importe quoi !

Un indice 755… sur une échelle qui ne va que jusqu’à 500! La pollution a atteint un nouveau niveau record ce week-end à Pékin, selon les mesures de l’ambassade américaine.

… Lu sur le site du Figaro (ici)…

Et on continue !…

Les mesures ont atteint des niveaux 45 fois supérieurs aux seuils définis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les autorités de Pékin ont précisé que la densité de particules de 2,5 microns de diamètre (PM 2,5) – celles qui pénètrent le plus profondément dans les poumons – était «supérieure en de nombreux endroits à 700 microgrammes par mètre cube». Il a même atteint 900 en certains lieux. Selon l’OMS, le taux recommandé est de 20 à 25…

Ben voilà…

Alice Meimei tousse… Louise et Eric n’en finissent pas de dormir… et je me bourre de paracétamol pour essayer d’endiguer un peu la migraine qui ne me quitte pas depuis presque une semaine…

Et on continue !….

385 en ce moment même… On serait presque contents… on aperçoit enfin, dans un épais brouillard quand même, les tours d’en face…

Et on continue !…

Un article sur la dangerosité des particules fines et l’inefficacité des masques qui sont censés en protéger…

Même pas envie d’en rire. Parce que vraiment des airs de fin du monde. Parce que vraiment des effets immédiats sur nous tous. Parce que marre. Vraiment marre.

Ben oui…

Pourquoi ne pas partager, aussi, les moments de ras-le-bol, sur ce blog de notre nouvelle vie à nous à Pékin ?

The winner is…

… The winner is… le samedi 12 janvier 2013 !

Aujourd’hui, la pollution à Pékin a atteint des niveaux records.. .

La preuve en images…

image

732 à 21h00…

Un “pic” à 755 durant la journée…

Et des airs de fin du monde à l’extérieur où tout est recouvert par une sorte de brouillard-mélasse… on ne voit pas à cent mètres, bien sûr… et ça pue, bien sûr..

Il parait que le gouvernement chinois demande aux gens de rester chez eux. Une grande première.

Pas grand-chose à ajouter…

Sauf, peut-être, qu’il y a des photos et un article, là : http://french.news.cn/environnement/2013-01/12/c_132098407_2.htm… ça donne une idée..

Sauf, peut-être, qu’il peut nous arriver d’angoisser un peu, ici, à se demander ce qu’on respire, ce qu’il en restera, et ce qu’il en restera pour nos filles… pour Alice Meimei qui tousse et tousse…

Sauf, peut-être, que, parfois, elle me sort un peu par les yeux, cette ville de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

D’autres l’ont dit avant. Et mieux.

     Oui. D’autres l’ont dit avant. Et mieux.

     Un notamment…

     Qui souvent a dit mieux.

     A qui j’emprunte les mots…

 

           Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir,
          et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
          Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer,
          et d’oublier ce qu’il faut oublier.
          Je vous souhaite des passions.

          Je vous souhaite des silences.
          Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil
          et des rires d’enfants.

          Je vous souhaite de résister à l’enlisement,
          à l’indifférence […].

                               Jacques Brel, le 1er janvier 1968.

 

DSC_0062

 

BONNE ANNEE 2013 !

Fier comme un vaquer…

     Rhoooo…

     Quand je vous disais que Taobao menait à tout !

     Aujourd’hui, j’apprends que je suis citée là : http://blog.expatunited.com/ pour le billet consacré à Taobao…

     Merci à celle qui me cite !

     Je suis bien fière..

     Très fière !

     Et ça fait deux fois aujourd’hui… parce que, aujourd’hui, j’ai fait ça :

image

     … Taobao, oui.. et, oui aussi, les deux fenêtres qui recouvrent mon écran Taobao sont bien ce que vous avez imaginé qu’elles étaient : un logiciel chinois de messagerie instantanée (vous admirerez le courage : ai installé dans mon ordinateur chéri un logiciel chinois que je ne connais donc pas)… Non seulement je Taobaote, mais encore ai-je des amis Taobao, moi, Mâdame ! J’intègre la communauté Taobao !

      Et je négocie, je demande, je refuse, je râle, je renvoie, je rectifie…

      En anglais chaque fois que c’est possible. En pinyin le plus souvent (cette langue qui n’en est pas une, l’écriture phonétique du chinois). En caractères quand on ne peut pas faire autrement. Là encore, Google translate est mon ami… et le chinois d’en face, qui fait tous les efforts du monde pour parvenir à communiquer avec moi malgré ma mauvaise/non maîtrise de sa langue aussi…

     C’est sans contexte “le sens de la débrouille” que je répondrais si l’on me demandait un jour ce qu’elle m’avait appris avant tout, notre nouvelle vie à nous à Pékin..