Les marchés de Pékin : les marchés à tout et n’importe quoi… (1)

     Nous avons de la chance, nous… au moment où nous mettons les pieds à Pékin, le magazine Time Out sort un numéro sur les marchés les plus fous de la ville… Des marchés fous ! Ca nous va bien, ça !!! On arrache les pages et on part à l’abordage des marchés fous de Pékin…     Et vous avez de la chance, vous : on aura plein d’adresses à partager quand vous viendrez nous voir…      Premier marché fou, le Meibochang Beauty Exchange Centre (407 Zhushikou Dongdajie, Chongwen district – 美博城美容批发用品城, 崇文区珠市口东大街美博城407号)… c’est le marché des coiffeurs/coiffeuses et des esthéticiennes (ça ne se dit pas, un esthéticien ?)… Tout est dit… On y trouve à peu près tout ce que l’on peut retrouver dans un salon de coiffure ou chez son esthéticienne (des paires de ciseaux de compétition, des fauteuils “massants”, des bouteilles de shampoing de toutes les tailles, y compris en format XXXXXXL, des vernis à ongle)… Le tout, évidemment, à des prix complètement incroyables… Nous n’avons pas encore osé passer la journée à choisir un shampoing (parce que beaucoup de marques inconnues, même si on peut retrouver des marques “de chez nous”) mais nous avons déjà fait provision de vernis à ongles à séchage U.V., d’une lampe pour sécher lesdits vernis (petite remarque en passant : ça vaut environ 8 euros, une lampe U.V. d’onglerie, ici… contre environ 80 euros en France !) et de ciseaux pour couper la mèche rebelle de Petite Louise (maman, si tu me lis…)…      Le résultat de la première coupe de cheveux de mademoiselle est là :DSC_0300… Elle est comme ça, Petite Louise : un coup de ciseaux, un coup de peigne et la voilà toute bien coiffée.. pas besoin de laque pour se bien tenir..        Et, il a fallu trois visites du Meibochang Beauty Exchange Centre pour que nous nous en rendions compte : le Beauty Exchange Centre communique avec un bâtiment dans lequel on peut trouver un autre marché, dont j’ignore le nom (le même ?) où l’on peut trouver… tout ! Des chaussures, des vêtements, de la papeterie, des merdouilles (dont des espèces d’autocollants en gel épais à apposer sur les fenêtres, plein de couleurs toutes douces et de formes sympas)… Un vrai bonheur ! Comme progresser à l’intérieur des allées nous demande pas mal de temps puisque nous sommes arrêtées à chaque échoppe par un marchand qui veut “parler à /caresser les jambes de/ toucher la tête de /prendre une photo de” Petite Louise, nous n’avons pas encore tout vu… mais ce que nous avons vu nous a bien plu… On reviendra !      Deuxième marché fou de la liste proposée par Time Out : le Stationery Market (94 Yongdingmen Dajie, Chongwen district – 沙子口文具市场, 崇文区永定门外大街94号). Le Stationery market, c’est CIMG0770 toute une aventure : c’est à l’autre bout du monde, il faut un temps fou pour y aller, ça ferme de très bonne heure (à 16h30 tout le monde commence à remballer sa marchandise sous les sifflets pressés des gars de la sécurité !), c’est sale, mal rangé, les prix ne sont pas indiqués ce qui veut dire qu’on paye sans doute une petite fortune quand on est un peu blanc et qu’on achète à l’unité, et la plupart des boutiques proposent les mêmes articles de papeterie en gros (des enveloppes vendues par 1000, des rouleaux de scotch par 500)… Mais le Stationery market, malgré tout, on y retournera aussi, c’est sûr… parce qu’on y a découvert des merveilles ! Attention, Juliette : lire la suite de ce billet va sans doute te faire du mal… Au rez-de- chaussée, une boutique qui vend de jolis cahiers (environ 1,5 euros le cahier), des post-it de toutes les couleurs et de toutes les formes (dont les petits animaux de la photo suivante, environ 0.80 euros)… dans les étages, des stands qui proposent des rouleaux de scotch rigolos (0.50 euros l’ensemble des petits rouleaux photographiés) et, surtout, des boutiques où l’on peut trouver pinceaux et peintures… Tu es sûre de vouloir continuer la lecture, Juliette ? Toutes mes couleurs sont bloquées dans le déménagement… j’ai doncDSC_0289 acheté une petite boîte “toute prête” de tubes d’acrylique… à 3 euros environ… et j’ai repéré les grossistes… On a fait un peu vite, toujours pour les mêmes raisons de progression entravée dans les allées… mais, d’après ce que j’ai peu voir, la peinture acrylique est vendue par petits pots de 300 ml (!). Les couleurs n’ont rien de bien originales, il faut un peu se contenter de ce qu’il y a, mais, le premier prix annoncé par le vendeur, pour un pot de 300 ml, c’est… 1 euro ! Et c’est le premier prix… ce qui veut dire qu’on doit arriver à mieux en prenant plusieurs petits pots !!! Je t’avais prévenue, Juliette…      Troisième marché à n’importe quoi testé dernièrement, le Jiayi Market ( 佳亿服装市场 – 朝阳区新源南路甲3号). Merci Carine et merci Haciba pour le bon plan ! Pour faire court, et pour éclairer les “d’Hong-Kong”, on a retrouvé le CIMG0795Stanley market !!! Des vêtements pour adultes, des vêtements pour enfants, des sacs, des chaussures,  des trucs de déco… un peu moins évidemment faux qu’ailleurs… Pas eu le temps de faire vraiment le tour :  grosse crise de larmes de Petite Louise au bout de deux allées parcourues… Il faut dire qu’elle commence vraiment à en avoir assez, Petite Louise, qu’on la tripote, qu’on lui saisisse les mains ou les pieds sans crier gare… Côté prix… évidemment incroyables… même si les premiers prix annoncés sont tout à fait stupéfiants (ce qu’il faut dire qu’il faut marchander âprement)…      Quatrième marché à n’importe quoi, proposé par Peter le chauffeur, le Zoo market (动物园服装批发市场 – 北京动物园周边 ). Pas de panique : il ne s’agit pas d’un lieu où l’on écoule les vieux animaux du zoo, ou la viande des défunts… Le Zoo market est un marché de grossistes en vêtements et, d’après Peter le chauffeur, c’est là que se fournissent les chinois…  En arrivant sur le parking, j’avoue, j’ai bien failli demander à ce qu’on fasse demi-tour tellement il y avait de monde, tellement il y avait de fouillis (jusque sur les trottoirs !), tellement c’était le bazar et tellement c’était sale… Mais collage on n’est pas du genre à baisser les bras, Petite Louise et moi… on a attrapé la poussette et on est allées voir de quoi il retournait… Plusieurs bâtiments et, dans chaque bâtiment, des étages et des étages de stands… C’est sale, c’est surpeuplé, on n’y croise pas d’européens, on y croise des vendeuses maquillées comme des voitures volées et juchées sur des talons vertigineux… ça brille, c’est bruyant… mais le Zoo market, c’est formidable ! Il faut quelques minutes pour baisser un peu la garde, mais c’est tout à fait formidable ! On y trouve de tout : du western, du chinois, de la mauvaise contrefaçon, de la bonne qualité… Des vêtements, des bijoux de pacotille, des chaussures (rhhhhaaa !!! les doc’ turquoise !)… Evidemment, il y a plus de mauvaise qualité à l’esthétique chinoise que de bonne qualité faite pour le goût européen… mais, quand même, on y trouve des petites merveilles… et, pour avoir parcouru la moitié d’un seul bâtiment, nous sommes rentrées les bras tout chargés de trucs bien sympas… Les prix sont les plus bas qu’on ait vus pour l’heure… et puis le gros avantage du Zoo market, c’est qu’il m’a été impossible de marchander : soit les prix étaient affichés, soit les vendeurs ne voulaient même pas entamer de discussion (à moins que je n’aie été vraiment mauvaise ?)… Ca n’a l’air de rien, mais c’est reposant de ne pas avoir à marchander… parce que marchander, ça veut dire aussi ne jamais savoir le juste prix de ce que l’on achète… et ça, l’air de rien, c’est un peu fatiguant.      On a quand même bien des soucis dans notre nouvelle vie à nous à Pékin, hein ?
Publicités

6 réponses à “Les marchés de Pékin : les marchés à tout et n’importe quoi… (1)

  1. Ben et Ju 28 août 2010 à 5 h 01 min

    Superbe photo de Petite Louise ;-)J’imagine qu’Eric est ravi de ton achat de lampe UV pour les ongles (autant que le fauteuil massant ?). J’espere bien que dans un prochain billet tu nous montreras la dite lampe et surtout les beaux ongles qui vont avec !!Le stationery market, je VEUX y aller !!!! Je crois qu’un week-end ne suffira pas pour tout faire…on sera obliges de venir plusieurs fois…Et puis les autres marches, je veux y aller aussi 😉

  2. Petite Louise Eric et Karine 28 août 2010 à 11 h 37 min

    Merci pour Petite Louise ! tu as bien vu pour Eric : il est enchanté ! En parlant de fauteuils massants… mais on va attendre un peu pour en parler de nouveau, hein ?Et les marchés, je t’emmène dès que tu viens !!!Il faut au moins prévoir trois week-ends : un pour visiter un peu et deux pour les marchés !

  3. nanouhchkha 29 août 2010 à 2 h 27 min

    Super ! je pourrais passer des heures dans ce genre de marches. Magnifique regard de Petite Louise qui parait un peu contrariee quand meme , non ?

  4. Petite Louise Eric et Karine 29 août 2010 à 3 h 18 min

    Un peu contrariée, Petite Louise ? Ben oui.. c’était SA mèche, quand même…

  5. Delphine 29 août 2010 à 17 h 50 min

    Elle grandit la petite princesse… elle devient de plus en plus petite fille et de plus en plus belle… Est-ce possible ? 🙂

  6. Petite Louise Eric et Karine 30 août 2010 à 2 h 02 min

    Rhhhhooooo… merci Delphine !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :