Big brother ne t’a pas (encore) vue !

     La semaine dernière, je publiais un petit billet sur ce blog pour annoncer, tout bientôt, un compte-rendu fidèle de nos vacances cambodgiennes et puis… plus rien… Pas de compte-rendu… Rien parce que plus d’accès à Internet…

     C’est arrivé comme ça… un soir où j’essaie de me connecter : plus rien… Vérification de la connexion à partir du modem : nom d’utilisateur pas reconnu… Argh… comme je n’avais touché à rien, cela ne présage rien de bon…

     Evidemment, la première pensée est : Big Brother t’a vue !

     Parce qu’ici, en Chine, Big Brother te regarde… et Big Brother fait les bons choix pour toi, pour éviter que ton petit cerveau soit pollué par de vilaines images, de vilains messages, de vilaines pensées…

     Concrètement ?

     Concrètement, tout programme de télévision abordant un sujet “sensible” pour le gouvernement chinois est automatiquement suspendu… pour le spectateur, ça se traduit par une coupure soudaine du son et de l’image, un écran noir, le temps du sujet “indélicat”. Ca nous a surpris la première fois, ça surprend nos visiteurs quand ils en sont les témoins (pas tellement pour la coupure… mais parce qu’elle sous-entend que tous les programmes de toutes les chaines retransmises ici, quelque soit la langue parlée, sont regardées en permanence par les petits lutins de Big Brother…). Concrètement toujours, certains sites Internet sont censurés : impossible d’afficher les pages pour qui veut y aller… C’est le cas de Facebook, de Youtube, plus généralement de tous les réseaux sociaux et de tous les sites qui diffusent des vidéos, de tous les sites au contenu “sensible” et, c’est plus surprenant, de “wordpress”, la plateforme sur laquelle est hébergée ce blog… Mais, ici comme ailleurs, quand il y a loi il y a contournement de la loi.

     Première pensée donc, quand Internet est interrompu : Big Brother t’a vue, toi qui essaie poussivement de mettre à jour ton blog mal hébergé…

     Mais quand même… Le lendemain de ma première soirée de désintoxication (une soirée toute entière sans connexion !), je contacte le management de notre résidence… Personne ne parle anglais, ce matin-là… Et c’est bien embêtant parce que je ne suis pas vraiment capable d’expliquer quoi que ce soit en chinois… J’ai beau m’agiter en répétant “you wenti” (le contraire du fameux “mei wenti” dont j’ai déjà parlé ici, c’est-à-dire “il y a un problème”) et en mimant une connexion internet interrompue (oui.. je mime la connexion internet interrompue, moi !), je sens bien qu’on ne va pas y arriver… Je contacte donc notre agent immobilier, celui-là même qui s’est chargé de faire installer internet et téléphone dans notre appartement. Il est efficace : quelqu’un de chez China Unicom passera dans l’après-midi…

     Evidemment, tout n’est pas bien qui finit bien…

     Au beau milieu de l’après-midi,  vient à nous le Monsieur réparation de China Unicom… qui est bien embêté après avoir vérifié ma ligne : rien ne fonctionne parce que rien n’a payé… Ni le téléphone, ni internet.. Pour le téléphone, je fais mon mea culpa : je n’ai pas reçu de facture, je n’ai donc rien payé (en fait, pas de facture… comme pour les téléphones portables, il faut aller régulièrement payer… en agence si on veut savoir combien on paie, à la banque si on veut aller vite mais alors impossible, sauf à consulter ses comptes ultérieurement, de savoir ce qui sera débité)… mais pour Internet ? Il n’est pas compris dans le loyer, l’abonnement à Internet ? L’agent immobilier confirme : il est compris dans le loyer… Il prend contact avec le représentant du propriétaire pour en savoir plus… On lui dit que c’est une erreur de leur part, que l’abonnement va être réglé avant la fin de la journée. De mon côté, je m’engage à payer le téléphone dès le lendemain…

     Evidemment, tout n’est pas bien qui finit bien !

     Deuxième soirée sans connexion… le sevrage est brutal mais le patient tient le coup…

     Le lendemain au réveil, sms de Stella-la-représentante-du-propriétaire qui s’excuse de ne pas avoir payé notre abonnement Internet et me demande mon numéro de téléphone…  Ca commence bien : il est sur le contrat qu’on a signé, le numéro de téléphone… Bonne joueuse, je lui envoie…

     Internet, ce ne sera pas pour aujourd’hui puisque, visiblement, rien n’a été payé la veille…

     Un peu plus tard dans la matinée, agence de China Unicom. Mao-le-chauffeur me donne un coup de main… Je viens régler mes dettes. Mais impossible de payer le téléphone : il est “lié” à l’Internet… Il me faut payer les deux. Ou ne rien payer. Ce sera “rien”.

     Nouvel appel à l’agent immobilier (qui fait un peu “tampon” entre le représentant du propriétaire et moi pour une raison très bassement pratique : il est anglophone !)… qui tombe des nues… qui m’assure qu’il va se renseigner… qui me rappelle une petite heure plus tard en m’expliquant que Stella-la-représentante-du-propriétaire est bien embêtée : on est face à une série d’erreurs de leur part… Le téléphone aurait dû être “séparé” de l’Internet… mais qu’à cela ne tienne : je n’ai qu’à retourner chez China Unicom et payer l’ensemble. On me remboursera plus tard…. Premier coup de gueule de la journée : non, je ne retournerai pas chez China Unicom faire le boulot de quelqu’un qui aurait dû et qui n’a pas !

     En début d’après-midi, appel de Stella-la-représentante-du-propriétaire qui m’annonce fièrement que tout est réglé, qu’Internet devrait être rétabli au plus tard le lendemain. Voilà une bonne nouvelle ! Autre bonne nouvelle : Stella-la-représentante-du-propriétaire a payé les six prochains mois en avance. Il n’y aura donc pas de nouveau problème (pas dans les six prochains mois, en tout cas)… Par contre, il faut maintenant régler l’histoire du téléphone en modifiant le contrat auprès de China Unicom. Pour ce faire, elle a besoin de mon passeport. Qu’à cela ne tienne : je suis à la maison tout l’après-midi et elle peut passer quand elle voudra.

     Evidemment, tout n’est pas bien qui finit bien…

     A 15h00, nouvel appel de Stella-la-représentante-du-propriétaire qui voudrait bien passer à la maison mais a besoin de connaitre mon adresse exacte. Deuxième coup de gueule : elle est la représentante du propriétaire de notre appartement, celle qui nous a fait visiter l’appartement, celle qui nous a fait signer le contrat, celle qui nous a remis les clés, celle qui était là le jour de l’emménagement… L’adresse, elle doit bien la connaitre un peu, non ?

     A 16h00, une collègue de Stella-la-représentante-du-propriétaire sonne à la porte (Stella n’a pas pu venir… un effet secondaire du coup de gueule ?)… Elle me demande mon passeport et l’autorisation d’utiliser mon téléphone pour modifier le contrat d’abonnement à distance, par le biais d’une hotline. Je donne le passeport (et aussi celui de Monsieur, au cas où…), montre où se trouve le téléphone et la collègue de Stella-la-représentante-du-propriétaire commence à officier…

     Evidemment, tout n’est pas bien qui finit bien…

     Quelques minutes au téléphone et la collègue de Stella-la-représentante-du-propriétaire me demande si je peux lui fournir le passeport d’un certain Georges K. Euh… non… C’est qui, ce Georges K. ? Le propriétaire de la ligne, signataire du contrat avec China Unicom… C’est embêtant parce que Georges K. ce n’est pas moi, ce n’est pas Monsieur et ce n’est pas non plus le propriétaire de l’appartement. Un ancien locataire peut-être ? Panique de la collègue de Stella-la-représentante-du-propriétaire qui me dit qu’elle ne peut rien faire. Euh… moi non plus. Moment de réflexion et la petite demoiselle me demande, très sérieusement, si je peux “check if Georges K. is not you or your husband”… Vérifier que Georges K. n’est pas moi ! Ou Monsieur !

     On dit jamais deux sans trois… C’est la collègue de Stella-la-représentante-du-propriétaire qui a eu droit au troisième coup de gueule… Désolée pour elle. C’était la goutte d’eau…

     Tout est bien qui finit bien ? Pour Internet, oui. La ligne a été rétablie le lendemain, comme prévu. Pour le téléphone, non. On ne sait toujours pas qui est Georges K. ni qui va payer…

     Tout cela pour dire qu’il ne va pas tarder, le compte-rendu des dernières vacances de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

Publicités

9 réponses à “Big brother ne t’a pas (encore) vue !

  1. Magnin ;Michelle 10 janvier 2011 à 18 h 58 min

    pauvre de vous!!! je compatis , ce genre de bazard , fait monter en moi de curieuses réminiscences!! mais chic ! les petites histoires épisodiques ne sont pas terminées!!! tout cela est plein de sel …… oui ,pour qui ne les subit pas!! votre qualité littéraire c’est de nous relater tout cela comme s’il s’agissait de gags …on y prend goût …

  2. petitelouiseericetkarine 10 janvier 2011 à 21 h 08 min

    Merci, Michelle !
    Toujours très agréable de lire vos commentaires (et pas seulement parce qu’ils sont pleins de compliments !)

  3. surfcity_98 10 janvier 2011 à 21 h 46 min

    On a le droit de vous appeler George et Georgette ??? 😉
    En tout cas vous avez internet pour 6 mois, c’est deja ca !!

  4. surfcity_98 10 janvier 2011 à 21 h 47 min

    J’ai oublie un « s » a Georges…

  5. stephyhk 11 janvier 2011 à 9 h 14 min

    J’imagine bien un épisode de sitcom avec rires pré-enregistrés et tout et tout… mais peut être que sa diffusion serait interdite chez vous 😉

  6. Kulong 13 janvier 2011 à 15 h 09 min

    Le plus dur est de deviner quel sera le prochain gag… ou mésaventure qui va vous arriver !

    • petitelouiseericetkarine 13 janvier 2011 à 15 h 54 min

      C’est là où cette ville est incroyable : on ne sait jamais où ni quand la blague va tomber…Possible que ce soit du côté de la salle de sport de la résidence.. mais je m’aperçois que je n’ai aps encore parlé de la salle de sport de la résidence…

  7. Pingback: Cette fois-ci, j’ai une bonne excuse… « Petite Louise, Eric et Karine, Français à Pékin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :