Après les vacances, le retour à Pékin

     Ce qu’il y a de bien, à Pékin, c’est que les choses ne se passent jamais vraiment comme on avait imaginé qu’elles se passeraient…

     Retour de vacances. On craignait un peu le vol. En dehors des angoisses “normales” liées au fait de prendre un avion (à ce sujet… un article, aujourd’hui même, sur la page d’accueil de “yahoo” qui présente les principales causes probables de décès… à lire ici On y apprend que l’accident d’avion est tout de même la 15ème cause recensée de mortalité… juste avant le coup de feu accidentel et juste après l’accident de vélo… Je ne fais pas de vélo et je ne vais pas à la chasse… Et l’on veut me faire croire qu’il s’agit du moyen de transport le plus sûr au monde ! Quid de l’ascenseur que Saltiel refusait de prendre au prétexte que “le câble pouvait se rompre et il avait ses doutes sur la vie future” ?), on craignait un peu que la nuit soit difficile pour Petite Louise parce qu’entrecoupée par la montée dans l’avion puis par la descente de l’avion, la montée dans un taxi et, finalement, par l’arrivée à la maison…

     Contre toute attente, Petite Louise a dormi comme un ange dès le décollage et s’est à peine réveillée à l’atterrissage.

     C’est après que tout se gâte. Et ce n’est pas de la faute de Petite Louise…

     Arrivée à Pékin, comme prévue, peu après minuit.

     00h20, on récupère nos bagages et, surprise, ma valise est cassée. Vraiment cassée. Il faut donc se rendre au bureau des réclamations, faire la queue, expliquer, attendre que la dame du bureau des réclamations ait tout bien enregistré dans son ordinateur, et prendre le temps de comprendre comment on doit désormais procéder (parce que, bien entendu, rien n’est simple : il faut faire réparer la valise… soit… obtenir un reçu.. soit… mais ne pas rapporter le reçu au bureau où l’on pose sa réclamation, bien sûr.. appeler un numéro dont on ne comprend pas très bien à quoi il correspond… ensuite seulement on pourra nous dire que faire du reçu en question, où l’apporter, et comment obtenir le remboursement… Drôle de jeu de piste…).

     Il est environ 1h30 quand enfin, soulagés et presque satisfaits, nous pouvons enfin nous diriger vers le “taxi stand”, persuadés que nous serons au lit au plus tard à 2h00…

     C’est sans compter… la neige !

     Nous revenons à Pékin, au beau milieu de la première nuit de neige de l’année…

     C’est très beau, les routes enneigées à Pékin… et, si nous pouvons voir les routes enneigées au beau milieu de la nuit, depuis le hall de l’aéroport, c’est qu’aucun taxi n’est venu souillé le blanc manteau qui les a récemment recouvertes… Pas un seul taxi…

     Courageusement, Monsieur décide quand même d’aller nourrir l’impressionnante file d’attente pendant que nous attendions bien tranquillement au chaud. Ca dure dix minutes. Le temps que le type qui le précède immédiatement dans la file d’attente (et qui doit bien être le 150ème dans la file d’attente) lui explique qu’il est là depuis plus de 50 minutes…

     Il est un peu plus de 1h50 quand Monsieur, dépité, revient à nous…

     Quelle belle idée que celle que nous avons eue de ne pas embêter Mao-le-chauffeur en lui demandant de venir nous récupérer à l’aéroport au milieu de la nuit ! C’est qu’on est des employeurs sympas, nous… Tellement sympas, qu’on appelle évidemment Mao-le-chauffeur pour lui demander s’il veut bien venir nous chercher… Il est 2h00…

     Une expression me vient : la queue entre les jambes…

     Mao-le-chauffeur arrive à 2h40 à peu près. Le temps de mettre les valises dans la voiture, d’arriver à la maison, de décharger les voitures, de changer Petite Louise (toujours souriante, à chaque réveil), de se mettre au lit, d’endormir Mademoiselle… Il est près de 4h00 quand enfin nous dormons.

     Et Petite Louise, elle est super bien réglée : elle se réveille tous les matins entre 7h30 et 8h00. Y compris quand on s’est couché à 4h00…

     Finalement, au contraire de ce que l’on avait pu imaginer, ce n’est pas aux pétards et autres feux d’artifice que nous avons dû la nuit la plus courte de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :