Les soldes sur la Redoute made in China…

     Il y a quelques temps, c’était les soldes en France. Nous, on n’est pas en France, mais on a Internet, ce qui fait qu’on peut aussi faire les soldes en France. Pas seulement en chargeant nos prochains visiteurs de réceptionner puis de nous apporter tout un tas de trucs (Véro, si tu me lis !) mais aussi via La Redoute qui a la bonne idée de proposer un service d’expédition à l’étranger permettant la détaxe. En clair : au moment du calcul du montant final, la TVA est déduite (puisque c’est une taxe “nationale”) et les frais de port ajoutés. En général, on l’avait déjà fait quand on était à Hong Kong, le fait que la TVA soit déduite permet d’acheter les choses au même prix qu’en France, à un ou deux euros près. On a donc fait les soldes sur La Redoute, bien contents de pouvoir acheter aussi facilement des trucs aussi introuvables ici que des sous-vêtements…

     C’était une brillante idée…

     C’était aussi début janvier. Au tout début des soldes.

     Et puis ? Et puis rien… pas de nouvelles…

     Internet toujours, on vérifie le statut de notre commande : confiée à DHL… Sauf que DHL, en temps normal, ce sont des livraisons garanties de 48 heures… Petit tour sur le site de DHL et l’on voit que le statut de notre commande est “exception”. Ah ???

     On contacte donc DHL. Mardi dernier. Il y a un souci avec notre colis parce que sa valeur dépasse 400 RMB. Ah ? Le colis est donc bloqué en douane. Ah ? S’en suit un dialogue ubuesque avec le représentant de DHL qui, tout d’abord, m’explique qu’il est impossible pour un particulier de récupérer le colis, me demande de lui indiquer le nom de l’entreprise pour laquelle je travaille (ben… euh… suis une Taitai, moi ! J’ai pas d’entreprise)… à défaut, l’entreprise pour laquelle travaille mon mari (encore heureux que j’ai un mari, hein ?)… et, comme je m’exécute, me demande de lui faire parvenir la somme de 560 RMB… Euh.. non… ça va pas être possible, 60 euros de frais de douane… Pourquoi est-ce si cher ? Je vous le donne en mille, Emile : parce que les frais de douane pour les entreprises sont très élevés !

     On recommence : je suis une Taitai, j’ai commandé un colis, je veux mon colis ! Et je ne veux pas me faire passer pour une entreprise qui paie d’extravagants frais de douane !

     Finalement, après une bonne trentaine de minutes de discussion, il semblerait qu’il soit possible pour un particulier de récupérer le colis mais il faut tout d’abord obtenir des douanes une “custom cover”, genre d’attestation stipulant que je réside bien en Chine de façon prolongée. Qu’à cela ne tienne ! Comment procéder ? Le Monsieur de chez DHL m’envoie un courriel avec la listes des bureaux de douane de Pékin et me dit de me présenter sur place avec mon passeport et mon visa de travail d’une durée d’au moins un an… Ah ? Mais je suis une Taitai, moi ! Je n’ai pas de visa de travail ! Avec celui de ton mari, alors ? Et puis un papier attestant de ce que vous êtes mariés ?

     Bien.

     On contrôle le visa de travail de Monsieur et, les choses ne semblent pas prêtes à s’arranger : son visa de travail est d’une durée de 11 mois et 23 jours !

     Tant pis, on tente le coup.

     Lundi matin, de retour d’Australie, Monsieur se présente donc au bureau des douanes en compagnie de Mao-le-chauffeur sans qui rien de tout cela n’aurait été possible. Ca dure évidemment une bonne petite heure. Et il n’obtient pas la “custom cover”… parce qu’il faut, pour l’obtenir, un papier de DHL spécifiant le numéro d’enregistrement du colis en douane…

     Arrrrrrrrggggggghhhhhh !!!!

     Nouvel appel à DHL. Le Monsieur de DHL est bien embêté : ah bon ? Il faut un papier ? parce que le colis, là… euh… c’est-à-dire que je ne suis pas sûr qu’il soit encore bloqué à Pékin… peut-être est-il reparti en France ? Mais c’est pas sûr non plus…

     Comment ça ? J’ai été un peu agressive avec le pauvre monsieur de chez DHL ? Peut-être…

     L’après-midi même, Mao-le-chauffeur récupère le papier manquant…

     Et ce matin, Mao-le-chauffeur, Petite Louise et moi nous présentons, à la première heure, au bureau des douanes. Il faut bien le papier de DHL. Parfait, on l’a ! Par contre, pas du tout besoin du visa et du passeport de Monsieur. Ah ? Mais… élément imprévu, il faut que Mao-le-chauffeur traduise en chinois chaque ligne du bon de livraison rédigé en français… et me voilà, sous l’oeil goguenard des douaniers, traduisant en anglais “soutien-gorge” et autres joyeusetés, que Mao traduit… Grand moment de solitude…

     Mais on a eu le document requis pour “débloquer” le colis !

     Mao-le-chauffeur l’apporte durant l’après-midi chez DHL, persuadé d’obtenir le colis en retour. J’ai des doutes.

     J’ai raison.

     Ce sera vendredi. Ou samedi.

     Ou un autre jour si un nouveau rebondissement se présente dans l’histoire du colis “La Redoute” qui ne voulait pas nous rejoindre dans notre nouvelle vie à nous à Pékin !

Publicités

10 réponses à “Les soldes sur la Redoute made in China…

  1. lesbottieres 22 février 2011 à 22 h 10 min

    Pourvu qu’il n’y ait pas d’articles non conformes à la commande … 🙂

  2. VeroZ 22 février 2011 à 22 h 34 min

    Rhoo ben finalement ma valise c’est pas mal non ???

  3. isa 24 février 2011 à 13 h 27 min

    Comment on dit « soutien-gorge » en anglais et en chinois … oh là là… pfff.
    J’espère que tu es pleinement satisfaite de ta commande au moins, on va dire que oui !

    • petitelouiseericetkarine 24 février 2011 à 14 h 14 min

      Dans la série des « je fais des trucs ridicules et j’adore ça », la traduction de « culotte » en anglais m’a échappé sur le moment… j’ai donc… mimé !
      Et, bien sûr, toujours pas de colis en vue… si je ne l’ai pas samedi, je fais un scandale !

  4. Kulong 25 février 2011 à 9 h 42 min

    Ah mon intuition de toujours utiliser la livraison via une valise amicalement diplomatique… oui, je confirme que la valise des amis est la meilleure solution !
    Si tu souhaites du fromage, saucisson et autres délices français, demander de la nourriture mise sous vide afin d’éviter les chiens a l’arrivée et la confiscation de la bouffe
    J’aime beaucoup le ton de ce blog, tres bonne continuation !

  5. Pingback: Suis joueuse, hein ? « Petite Louise, Eric et Karine, Français à Pékin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :