Music together…

     Je crois que ça va finir par se savoir : on est des parents-maintenant… Et, en tant que parents-maintenant, on voit surgir en nous des angoisses jusque là inconnues. La dernière en date, en ce qui me concerne, c’est l’angoisse du manque de sociabilisation de Petite Louise qui passe tout son temps avec moi si l’on excepte les quelques heures hebdomadaires où elle est gardée par Ayi-l’ayi (et où je ne suis jamais loin)… On reconnaitra que le réseau social de Petite Louise n’est pas des plus larges…

     Au départ, j’ai misé, beaucoup, sur la salle de jeux, celle de la résidence ou la salle de jeux de compet’ dont je parlais récemment… sauf que ce n’est pas si simple… Il y a peu d’enfants de son âge dans les salles de jeux que nous fréquentons et, les quelques uns qui s’y trouvent s’y trouvent en compagnie de leurs ayis qui papotent, discutent, et permettent aux enfants d’entrer en contact. Et alors ? Et alors Petite Louise est avec sa maman et ça complique un peu les choses… Outre le fait qu’il y a une évidente barrière de la langue entre les ayis en question et moi (non, je n’ai pas encore suffisamment progressé pour pouvoir tenir une conversation à bâtons rompus !), il y a surtout une différence de statut que je ne parviens pas à surmonter : quand une ayi discute avec moi, elle discute avec un éventuel employeur ou une éventuelle connaissance de ses employeurs… Ca n’aide pas à détendre l’atmosphère, ça !

     Il fallait trouver autre chose…

     La crèche, au sens où on l’entend en France, ça n’existe pas vraiment ici. Les crèches, les “nurseries”, sont toujours rattachées à des “preschools”, elles-mêmes rattachées à de vraies écoles primaires… Il y en a pléthore et on était assez décidés à “scolariser” Petite Louise dès ses deux ans, à mi-temps. Mais les prix pratiqués sont vraiment au-dessus de nos moyens…

     Alors ?

     Alors j’ai regardé du côté des “playgroups” (comment on traduit “playgroup” ? “groupe de jeu” ?) et plus particulièrement, parce qu’il m’avait été recommandé et parce qu’il fonctionne sur la base du libre choix de l’enfant de participer ou de ne pas participer, du côté d’un “playgroup” appelé “Music together”, un programme américain présent dans tous les pays du monde ou presque, qui consiste à regrouper des mamans et des enfants autour de la musique.

     C’est comme ça que, ce matin, Petite Louise et moi nous sommes retrouvées dans un appartement inconnu à quelques rues de chez nous, assises sur un sol de dalles de mousse (toujours les mêmes, les bien confortables et bien toxiques !), en compagnie de deux “profs” et de six autres couples “maman-bébé” (l’âge des enfants allant de 6 mois à 3 ans). Et ? Et c’était plutôt très bien… un peu difficile de lâcher prise au départ… quand il s’agit de chanter à tue-tête (pour nos compagnons de karaoké hongkongais : ne soyez pas surpris… c’est beaucoup plus difficile de chanter sans micro et avant l’apéro !) et en anglais (Davy : pas de remarque !) la chanson de la petite voiture qui klaxonne, qui vrombit et qui chute, ou la chanson de l’éternuement qui est tellement fort qu’il nous fait tomber au sol (oui… les chansons sont mimées…)… euh… on a quand même un petit moment de solitude… mais tout le monde joue le jeu… Et, finalement, le tableau des six mamans mimes-chanteuses était très réussi ! Et les enfants ? Les enfants, ils font ce qu’ils veulent : ils dansent, ils chantent, ils jouent avec les accessoires qui accompagnent la chanson (et qui changent à chaque chanson : ballons, foulards, instruments de musique…) ou bien ils font tout autre chose. D’après les “profs”, les enfants ont plutôt tendance à faire autre chose au départ pour s’intéresser de plus en plus à la musique et aux mimes au fur et à mesure qu’ils prennent l’habitude de voir faire leur maman…

     C’est bien de se l’entendre dire parce que Petite Louise, quand même, elle a beaucoup fait autre chose… Les instruments, c’était bien rigolo, surtout quand il s’agissait de piquer celui du petit garçon d’à côté… Les ballons, trop bien aussi parce qu’on peut courir après en criant très fort… Pour le reste, on peut diviser la séance en trois parties : la première où elle est restée très proche de moi, riant à me voir chanter et gesticuler, se blottissant dans mes bras, voulant grimper sur mon dos, me tirant les cheveux, mettant ses doigts dans mon nez ou dans mes yeux… La routine ! Durant le deuxième tiers de la séance, elle s’est un peu promenée au milieu du cercle formé par les participants, demandant un ballon à l’un, escaladant la jambe de l’autre, tirant le pull de la troisième, dansant… Le troisième tiers de la séance a été marqué par une grande prise d’autonomie de Petite Louise qui a profité de ce que tout le monde était occupé pour aller : essayer les chaussures de quelques participants, planquer des ballons sous la poussette d’un bébé, visiter une pièce contigüe, arracher discrètement le câble d’un modem qui trainait dans le coin (qu’est-ce qu’il faisait là, aussi, ce modem ?), traverser la pièce en courant, tête rentrée dans le cou et épaules projetées en arrière, et en hurlant de rire, se coucher de tout son long au sol au milieu de la pièce, m’apporter mes chaussures…

     On a passé un bon moment, si bien qu’on a signé pour un semestre complet. Pas sûre que toutes les ambitions de la brochure d’accueil soient réalistes (pour faire court, et à peine caricatural, le “Music together” est un peu à la formation de l’enfant ce qu’est la “Stokke” à la poussette : il y a les enfants qui ont pu en profiter et les autres…). Il n’empêche que l’idée est bonne, que les animatrices sont très fortes, que les musiques sont agréables (on est loin de Rammstein mais c’est très diversifié et toujours entrainant) et que les enfants rient et interagissent. Que demander de plus ?

     Pour ceux que ça intéressent, ici ou ailleurs, toutes les infos sont là : http://musictogether.com/ (site en anglais).

     Est-ce qu’on ne fait pas des trucs de dingues, quand même, dans notre nouvelle vie à nous à Pékin ?

Publicités

6 réponses à “Music together…

  1. isa 24 février 2011 à 13 h 25 min

    J’étais sure que ce serait sympa pour Louise ! Bravo à maman aussi ! Il faut du courage mais les enfants nous donnent des ressources qui vont au-delà de ce que nous pensions posséder. des bisous

  2. Magnin ;Michelle 24 février 2011 à 15 h 15 min

    souvenirs ,souvenirs! HK c’est loin !il me souviens … chargée d’emmenner le petit-fils dans un lieu un peu semblable ,..;où? je ne sais plus , dans le but de le socialiser lui aussi ,! visez la grand’mère , ne parlant pas anglais ,ne parlant pas cantonnais ,s »essayant au mandarin ,avec un accent pitoyable !.. un petit-fils indomptable à …. résultat ? enfant très ,très socialisé ! – peut être dû , à ces morceaux de vie , entre autres choses -bien sûr_ mais vivre ces moments ensemble, petits et grands , je dis bien ensemble , quelle chance!!, et surtout , pas d »enfant , abandonné , seul , en face d’une socialisation forcée !!!! ,pas vrai? Petite Louise tu tiens le bon bout de ta vie!!

  3. Magnin ;Michelle 24 février 2011 à 15 h 22 min

    comme d’habitude certains passages du commentaire refusenr d’aller à Pékin , comme ,,petit-fils indomptable -à vous faire cailler le sang , expression peut être trop française!! curieux ,les apostrophes s’en mênt aussi !

  4. Virginie 27 février 2011 à 15 h 37 min

    Je vais aussi à Music Together avec ARthur!! Ca a lieu dans notre résidence, alors j’ai tenté pour voir, et j’aime beaucoup aussi! Et ce qu’ils disent est vrai: Arthur participe de plus en plus aux activités et il tape en rythme…etc. On passe un bon moment!

    • petitelouiseericetkarine 27 février 2011 à 22 h 19 min

      Comment ??? Tu veux dire que c’est là le quotidien normal de toutes les taitais ???
      Contente de savoir que tu confirmes ce que disent les profs… A quand une Petite Louise qui ne fait pas rire toute la salle par ses activités « annexes » ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :