Là, c’est sûr, on va revenir souvent…

     Ce qu’il y a de bien, quand on habite à l’étranger et qu’on reçoit des Français-de-DSC_0413France en visite, c’est qu’on se force à aller visiter des endroits qu’on n’avait pas encore pris le temps de visiter… Quand Franck, Véro et Mathis viennent nous voir, on a de la chance : il fait beau et l’on peut se lancer dans des journées complètes de promenade… Parfois, on a de belles surprises… Parfois, on a des révélations…

     C’est une révélation qu’on a eu en allant promener nos guêtres du côté du 798 Art District… Pour faire simple, le 798 Art District, c’est une immense usine désaffectée élue point de convergence par la communauté artistique de Pékin… Des galeries, des boutiques un peu “design” (on y retrouve certaines marques “phares” de Hong Kong, notamment “Good of desir”), des restaurants avec de jolies terrasses, et une atmosphère comme on les aime…

DSC_0456     DSC_0475

     DSC_0481  DSC_0462

DSC_0507

DSC_0516

(… tout est dans le panneau qui accompagne la sculpture : “man at work”… homme au travail…)

     On découvre le 798 à l’occasion de la visite de Franck, Véro et Mathis… Et on a un vrai coup de coeur… Notamment pour une expo intitulée “The face”… impossible de me souvenir du nom de l’artiste (si quelqu’un la connaît… serais bien reconnaissante d’avoir son nom…)… L’idée : elle se prend en photos, des portraits, durant toute une journée… Habillée, en peignoir, maquillée, démaquillée, peignée, dépeignée… 24 heures dans la vie d’un visage… Ca donne une centaine de clichés (à vue de nez) de format A5, exposés en “fresque” tout autour d’une salle d’exposition aux murs blancs… Saisissant…

     De manière plus futile, j’ai aussi un coup de coeur sur une robe de créateur…

     Et c’est comme cela que nous retournons, dimanche dernier, au 798… pour revoir la petite robe que j’avais aperçue… parce que dimanche dernier, en Chine, c’est la fête des mères… et que la petite robe aperçue précédemment, je la voudrais bien comme cadeau de fête des mères…

     Ca tombe bien : il y a une exposition Peter Lindbergh “The Unknown”… On y va. On aime.

     Et, au même endroit (l’UCCA), une exposition de Wang Jianwei, “Yellow signal”, qui plaît bien à Petite Louise parce qu’il y a plein de ballons (mais on n’a pas le droit de jouer avec… et ça, c’est un peu rude), parce qu’on peut, discrètement, grimper sur les éviers géants, et aussi parce qu’il y a un film projeté avec plein d’images qui bougent et une étonnante bande son (remarquable, d’ailleurs, le film en question ! Les mêmes scènes de foule défilent… tout d’abord animées, “normales”, puis figées…).

     Une sortie qui contente toute la petite famille… que demander de plus pour les week-end à venir de notre nouvelle vie à nous à Pékin ?

Publicités

4 réponses à “Là, c’est sûr, on va revenir souvent…

  1. Fiona 10 mai 2011 à 22 h 37 min

    Tu n’es pas très claire… Ta robe-cadeau-de-fête-des-mères t’attendait-elle au magasin ?

  2. Sylvie 13 mai 2011 à 2 h 46 min

    Je veux voir la robe ! 🙂

    • petitelouiseericetkarine 30 mai 2011 à 22 h 37 min

      Il va falloir forcer monsieur à prendre l’appareil photo, alors ! Ca risque de ne pas être gagné… mais je vais essayer… Sinon, au pire, on voit ça cet été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :