Les dindons de la farce, nous ?

     Les plus fidèles d’entre vous se souviendront que le fait d’avoir accouché dans une jolie clinique 5 étoiles m’avait valu d’être couverte de cadeaux en partant et que, dans les cadeaux en question, figurait un bon pour trois photos d’Alice et de sa petite famille, réalisées par un photographe professionnel…

     Le rendez-vous, c’était aujourd’hui…

     Quand le photographe arrive, avec son assistante, on est juste super impressionnés… du vrai matériel de vrai professionnel… en deux temps trois mouvements notre salle à manger était transformée en studio et Alice en star de la journée…

DSC_0701

     On vous passe le détail de la séance qui fut longue et amusante (d’après vous, c’est quoi, la tache toute humide sur la toile de fond tendue par le photographe, en haut à gauche d’Alice qui, précédemment, posait toute nue, sans couche ?… et qui a séduit tout son petit monde en papotant gaiment en chinois ?… et comment expliquer à Petite Louise, qui vient d’ôter sa chemise que non, il n’est pas question qu’elle pose toute nue pour le monsieur, même si Alice Meimei vient de le faire ?)…

     Viennent les choses sérieuses… le photographe transfert les photos sur son ordinateur et nous demande de choisir celles qui nous intéressent… l’idée étant qu’il les retouchera ensuite et nous fera parvenir les tirages (tiens ? ne serait-il pas plus logique de procéder dans l’autre sens ? de nous proposer de choisir entre des clichés déjà “toilettés” ?). Et de nous rappeler que les trois premières sont gratuites (mon cadeau !) et les suivantes payantes…

     On n’avait pas prévu de faire appel à un photographe… tu penses bien qu’on se rappelle qu’on a droit à trois photos gratuites ! Cela étant dit, ils sont là, les photos sont plutôt pas mal… on se dit qu’on va faire une première sélection et ajuster ensuite, en fonction du prix qu’on nous annoncera, mais sans trop s’inquiéter : pour faire développer très régulièrement des tirages à Pékin, je sais que cela vaut vraiment trois francs six sous…On fait une présélection de 12 photos… et on nous annonce un montant de 450 rmb : trois photos offertes et 9 tirages à 50 rmb pièce.

     Ok… on ne tente même pas de négocier.. on n’était pas partis pour acheter.. pas question de commander pour 450 rmb de photos… On discute un peu entre nous et convenons de ne pas nous limiter aux trois photos offertes “parce qu’ils sont sympas et qu’ils ont quand même passé deux heures à la maison”… Se limiter aux six qui nous plaisaient vraiment ? Mais on est un peu embêtés de ce qu’ils se soient déplacés pour 150 rmb (trois photos “cadeau” et trois payantes)… On tranche avec la commande de sept clichés, en se disant que la somme de 200 rmb, même si elle peut paraître dérisoire, est plus correcte…

     On montre les clichés que l’on veut, on remplit des tas de papiers, l’assistante du photographe me propose de mettre sur une clé usb les clichés qu’on a choisis et, au moment de payer, on nous demande 350 rmb.. Ah, ce n’est pas 200 rmb ? Ben non : 7 * 50 = 350… Et mes photos “cadeau” ? Cela ne concerne que la photo “digitale”. Pas le tirage. Mais alors pourquoi nous avoir précédemment dit que 12 photos coutaient 450 rmb, et non 600, ce qui supposait que le prix des trois photos “cadeau” était bien déduit ? Parce que c’était un cadeau supplémentaire qu’on nous faisait pour avoir fait une grosse commande…

     Ah ?

     Ils étaient là… ils étaient sympas… on était un peu pressés de les voir partir aussi, puisque l’heure du coucher d’Alice était déjà dépassée. On a payé…

     On a donc payé… et payé bien cher puisque le tirage des photos “offertes” nous est facturé 50 rmb pièce contre… 8 rmb dans la boutique du coin !

     On a donc payé… et payé le même prix pour les photos “cadeau” que pour les photos payantes…

     Et on n’a pas pensé une seconde, ou alors trop tard, quand ils étaient déjà partis, à leur demander de détruire tous les clichés que nous n’avions pas choisis… en particulier la centaine de prises de vue de Petite Louise, en pied, en portrait, souriant, pleurant, immobile, en mouvement…  que nous n’avions pas demandé mais que le photographe s’était amusé à prendre

     Les dindons de la farce, nous ?

     C’aura au moins été l’occasion d’une après-midi rigolote et d’une nouvelle mise à jour du blog de notre nouvelle vie à nous à Pékin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :