Quand on vous dit…

     … Quand on vous dit qu’on est entrés dans l’ère des bonshommes patate….

DSC_0871

     Il faut dire que le climat pékinois nous aide bien : toute une semaine de temps gris et de taux de pollution au-dessus de 200… Les filles toussent dans leur sommeil, sont épuisées tout le temps (la durée des siestes augmente d’environ 50% les jours de grosse pollution), et, bien sûr, on ne sort pas…

     Pendant ce temps-là, les autorités chinoises semblent avoir trouvé une solution pour stopper l’inquiétude des ressortissants étrangers en matière de pollution de l’air : sommer les Etats-Unis de ne plus diffuser publiquement les informations concernant la qualité de l’air, relevées par une station située dans l’enceinte de l’ambassade à Pékin… Tout est

     C’est une méthode…

     On pourrait effectivement ne plus publier. Ou ne plus consulter. Mais les Etats-Unis résistent et nous, on est bien contents qu’ils résistent : on aime bien savoir à quel air on est abimé, dans notre nouvelle vie à nous à Pékin…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :