Archives de Catégorie: Des trucs encore…

Je prends des cours…

     Ca faisait très longtemps que j’en avais envie… Cette semaine, j’ai commencé des cours de peinture chinoise…

     Grâce à un forum francophone consacré à la Chine (www.bonjourchine.com) et à une adorable jeune chinoise apprenant le français, j’ai rencontré un professeur de peinture qui accepte de venir à la maison, une fois par semaine, pour me donner des cours.

     Lundi, c’était le premier cours. Passées les premières difficultés (on ne se comprend pas… et les sourires plein de dents, c’est un peu juste pour parler du matériel à acheter ou de technique), on a trouvé notre rythme : le prof’ fait et je refais. Ou j’essaie de refaire.

     Le prof’ fait un crabe, numérote les étapes, et je fais un crabe. Sauf que le crabe du prof’, il a l’air vivant et en bonne santé quand le mien a triste mine… c’est un vieux, vieux crabe bien fatigué que le mien…

DSC_1676     DSC_1678

     Depuis, je me suis entrainée un peu, sur du vrai papier chinois tout absorbant qui fait buvard.. On est encore loin du compte mais j’ai le sentiment que c’est un peu mieux (sauf qu’il va falloir apprendre à composer avec le papier chinois tout absorbant qui fait buvard) :

DSC_1680

   Ensuite, le prof’ fait petit dessin bien rigolo… et je dois reproduire les tasses… même constat que précédemment.. ne suis pas plus douée en tasses qu’en crabes…

DSC_1677     DSC_1679

… La bonne nouvelle, c’est que je ne peux que progresser…

… L’autre bonne nouvelle, c’est que mon prof’ est bien gentil : il me dit que c’est bien…

     Mais encore ? Eh bien ça me plaît beaucoup, la peinture chinoise… très différent de la peinture “européenne” (ça existe, la peinture “européenne” ?)… Avec un prof’ qui insiste sur le fait que le trait ne doit jamais être régulier, jamais fermé (il m’a fait reprendre les tasses parce qu’il n’y avait pas assez de “cassures” dans les traits)… J’ai comme le sentiment que ça éclaire un peu ce qui nous semble parfois si obscur dans la culture chinoise… Et aussi l’idée qu’on ne revient jamais sur un trait. J’aime bien cette idée du trait qui reste ce qu’il est une fois tracé. C’est un peu comme la “vraie vie”, non ?

     Et Petite Louise, dans tout ça ? Ca faisait longtemps que je ne vous avais pas DSC_1688parlé de Petite Louise, hein ? Eh bien Petite Louise aussi peint… On a tenté aujourd’hui, pour la première fois, la gouache aux doigts… (pour les d’ici, on trouve tout le matériel : papier, gouache aux doigts d’une marque bien connue en Europe et tablier dans les petites boutiques qui font face au musée d’art de Pékin). C’était une première et Petite Louise a été bien sage et bien appliquée… Le résultat :

DSC_1699

N’est-elle pas très forte, cette Petite Louise qui fait tout le bonheur de notre nouvelle vie à nous à Pékin ?